Lexique

 

 

 

 

Idianthropie.* n.f, de idios, grec, (particulier) et anthropos, grec, (l'homme). 

Définition : Caractère singulier d'un être humain, à un moment et un lieu donnés, résultant de la dispute entre son temps propre (idiorrythme),  son espace spécifique (idiosphére) et  son énergie particulière (idiosyncrasie).

Usage : Dans notre thèse, nous définissons ce concept, comme un phénomène de construction de l'être-sujet-au-monde à partir de l'interaction entre son être réel social et son être-sujet désirant et utopique, dans un temps (le mitan de la vie), un espace (le champ social à l'épreuve de la domination masculine) et une énergie (le paradigme éducatif centré sur la formation tout au long de la vie).

(A l'intérieur de notre thèse, nous avons également utilisé l'adjectif qualificatif idianthropique à partir de ce substantif)

* Pour construire ce néologisme, nous avons pratiqué l'élision entre le O terminal du préfixe idio et le A initial du substantif anthropie.

 

Idianthropologie. n.f, de idios, grec, (particulier, propre), anthropos, grec,  (homme) et logos, grec, (science, discours)

Définition : Science qui se donne pour objet l'étude de l'être humain en tant que monade agissant en interaction avec un ensemble ou l'ensemble des monades de la communauté humaine.

(A l'intérieur de notre thèse, nous avons également utilisé l'adjectif qualificatif idianthropologique à partir de ce substantif)

 

Idianthropologie politique .

Définition : Science qui étudie l'être humain comme molécule idéologique intrinsèque. L'idianthropologie politique poursuit la connaissance et l'interprétation critiques des phénomènes de dramatisation et d'enracinement du politique à l'intérieur de chaque être humain.

Usage : Son objet principal, dans notre thèse, est la mise en tension des deux composantes de l'être-en-soi au milieu des autres, soit l'être réel social et l'être-sujet  désirant et utopique dans une perspective de création-recréation du lien social.

 

Idiorrythme. n.m, de idios, grec, (particulier) et rhuthmos, grec, (rythme) 

Définition : Temps souple et fluide, inhérent à chaque individu, et qui échappe au pouvoir du temps imposé par les idéologies régionales et générale.

Usage : Nous employons, ici, ce néologisme créé par Roland Barthes, dans le sens d'un temps singulier, réel et imaginaire de chaque individu, inscrit dans le temps général, réel et imaginaire du collectif, et fonctionnant sur un système temporel d'ordre et de désordre, de conformité et de transgression.

(A l'intérieur de notre thèse, nous avons également utilisé l'adjectif qualificatif idiorrythmique à partir de ce substantif)

 

Idiosphère. n.f, de idios, grec, (particulier) et sphaira, grec, (surface) 

Définition : Espace écologique, biologique et approprié, qui échappe au pouvoir de l'espace global configuré par l'idéologie générale.

Usage : Nous l'employons dans le sens d'un champ singulier réel et imaginaire de l'individu, entre racines, territoires et terroirs, inscrit dans un système spatial métropolisé, d'ordre et de désordre, de conformité et de transgression.

(A l'intérieur de notre thèse, nous avons également utilisé l'adjectif qualificatif idiosphérique à partir de ce substantif)

 

Idiosyncrasie. n.f, de idiosugkrasia, du grec, (tempérament particulier) de sugkrasis (mélange).

Définition : Disposition personnelle particulière ou ensemble de dispositions personnelles particulières, innée (s) ou acquise (s), à réagir à l'influence d'agents extérieurs (stimuli) et tendant à échapper à la doxa générale.

Usage : Nous l'employons dans le sens d'une énergie singulière de mutualisation de savoirs, proprioceptifs, intéroceptifs ou extéroceptifs, tendue vers une dynamique identitaire de reconnaissance sociale.

 

Historicité idiorrythmique .

Définition : Néologisme qui a pour objet le recueil des événements historiques authentiques de l'individu.

Usage : Dans notre thèse, nous employons cette locution nominale dans un double but, celui d'attester la véracité temporelle de l'histoire de vie des témoins, qu'elle soit réelle ou fantasmée, et celui de signifier un processus de création historique et non un état figé.

 

Géodynamique idiosphérique :

Définition : Néologisme qui a pour objet le recueil des configurations spatiales spécifiques de l'individu.

Usage : Dans notre thèse, nous employons cette locution nominale dans l'optique de montrer, à travers l'histoire de vie, l'interrelation, l'interdépendance dynamique et mécanique entre la niche écologique individuelle et l'espace global, universel.

 

Énergie idiosyncrasique :

Définition : Néologisme qui a pour objet le recueil des expériences caractéristiques de l'individu.

Usage : Dans notre thèse, nous employons cette locution nominale pour montrer, à travers l'histoire de vie, l'aspect énergétique du comportement de l'être-sujet-au-monde. Au cours de l'acquisition de savoirs, notamment, l'individu reçoit ou envoie tout un ensemble de flux énergétiques qui transforme le Savoir général et dont l'écho transforme le savoir individuel, par un principe de feed-back. Ce processus de translation dynamique est permanent et proportionnel au savoir digéré par l'individu.

 

Écholocution: n.f, lat. écho du grec êkhô, (effet d'onde acoustique) et élocution, lat.elocutio, -onis, de eloqui, (s'exprimer)

Définition : Jeu de réflexion orale, négatif ou positif, entre le narrateur, le public et le tiers médié (échologue, animateur, médiateur etc.). Chaque élément de la trilogie constitue un miroir acoustique, déformant et fragmentaire, sur lequel le discours se répercute, transmettant l'effet de charge de l'un à l'autre. L'élocution en tant qu'articulation et choix des mots dans le discours, est, littéralement, métamorphosée par le préfixe écho qui introduit un effet rebond d'onde polylogique. .

Usage : Dans notre thèse, l'écholocution s'apparente à un jeu narcissique de valorisation artificielle de l'identité personnelle, utilisé tant par le monde du divertissement médiatique que par celui de la formation des adultes. Dans ce sens négatif, l'écholocution tue le réel et n'en laisse que sa trace flottante que le pouvoir utilise à des fins de déréalisation et de mystification des individus et des masses d'individus. Dans l'idéal, l'écholocution devrait être un outil d'appréhension du lien social dans le cadre d'une échoformation adaptée.

 

Échologue: n.m, lat. écho, grec êkhô, (effet d'onde acoustique) et grec, logos (le discours)

 Définition : Personne-ressource, extérieure à l'environnement affectif et professionnel d'un individu, susceptible de recueillir et d'interpréter de manière critique son histoire de vie à des fins de conscientisation de son être-sujet-au-monde.

Usage : Dans notre thèse, nous proposons une définition en creux de l'échologue en affichant ce qu'il n'est pas : il n'est pas un psychologue, un analyste, un directeur des ressources humaines, un conseiller d'orientation ni un formateur. A travers l'idianthropologie politique,  l'échologue co-opère,  se coalise, conspire (au sens de respire ensemble) avec le témoin, de manière à « convivre » avec lui une aventure humaine non pas cathartique mais éminemment révolutionnaire, en dédramatisant la circulation de l'idéologie pour donner, au narrateur, l'accès à sa place possible dans la société. Il s'agit, pour nous, de briser l'isolement tragique de l'individu pour lui permettre de relier les réseaux de groupes élémentaires dont il est issu : famille, communauté de travail, de résidence ou d'en rallier d'autres plus idéologiques, moins spontanés.

 

Écholoformation: n f, lat. écho, grec êkhô, (effet d'onde acoustique) et formation, lat. formatio de forma (la forme)

 Définition : Processus de construction d'un savoir collectif à partir de la conscientisation idianthropique de chaque être-sujet.

Usage : À travers l'idianthropologie politique, nous postulons que l'échoformation constitue la meilleure voie d'accès à la compréhension des différents niveaux de luttes idéologiques et sociales telles qu'elles se nouent, à l'intérieur de chaque être-sujet-au-monde, dans les relations entre imaginaire et réel.

haut de page

 Précédent

Thèse

Sommaire